[(13142|non) Le délit statistique imposé aux médecins costarmoricains - Article du télégramme - Christine Prunaud, Sénatrice des Côtes-d'Armor

Publications locales

Le délit statistique imposé aux médecins costarmoricains

Article du télégramme -

Par / 30 novembre 2018

Christine Prunaud, sénatrice des Côtes-d’Armor, demande à la ministre de « bien vouloir interrompre ces évaluations par la CPAM et de mettre en place des évaluations par des structures indépendantes ».

Dans une question écrite, parue au Journal officiel, Christine Prunaud, la sénatrice des Côtes-d’Armor, interpelle la ministre de la Santé sur « le délit statistique imposé aux médecins costarmoricains par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ».

« Au niveau national, l’assurance maladie s’est fixé des objectifs de réduction des indemnités journalières », rappelle-t-elle. « Pour se faire, un profil statistique a été dressé par région. Si le médecin dépasse un certain seuil, il peut être convoqué par la CPAM pour s’expliquer ».
À lire sur le sujet
Arrêt de travail. Les médecins costarmoricains mobilisés

Christine Prunaud souligne que les médecins peuvent être « soumis à des contrats d’objectifs […] au détriment du code de déontologie et de l’aspect humain de la profession ».

La sénatrice demande à la ministre, en soutien aux médecins mobilisés, « de bien vouloir interrompre ces évaluations par la CPAM et de mettre en place des évaluations par des structures indépendantes ».

© Le Télégramme

Administration