Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur.

Lire la suite

Les modalités de transmission demeurent perfectibles

Accès au foncier agricole pour les jeunes agriculteurs -

Par / 28 juin 2018

Mme Christine Prunaud attire l’attention du Ministre de l’Agriculture sur l’accès au foncier pour les jeunes agriculteurs.

Selon la confédération paysanne, l’agriculture perd 70 000 ha de terres agricoles par an, soit l’équivalent de la surface agricole d’un département tous les sept ans.

Le département des Côtes-d’Armor n’échappe pas à cette situation dont les effets sont démultipliés par l’attractivité de ce territoire littoral. Ainsi, l’augmentation de la population entraîne inévitablement une pression sur le foncier. Bien souvent, et plus particulièrement sur les espaces côtiers, les terres agricoles sont considérées comme un réservoir pour le logement.

Certes, les nouveaux plans locaux d’urbanisme (PLU) adoptés par les communes ont permis de limiter l’urbanisation et de sanctuariser les terres agricoles. Toutefois, l’artificialisation des surfaces et le gel des terres non exploitées demeurent des questions prégnantes. Dans le premier cas, il s’agit de projets d’aménagement comme la construction de centres commerciaux qui mangent les terres agricoles. Dans le second, ces friches agricoles ne sont pas pour autant disponibles à une exploitation, en raison de leur taille ou de l’attente de leurs propriétaires pour les louer.

Par ailleurs, les modalités de transmission des terres agricoles demeurent perfectibles. Il serait nécessaire de développer de nouveaux outils afin de permettre aux jeunes agriculteurs d’accéder aux offres de cession. La confédération paysanne des Côtes-d’Armor a mis en place un système de recherche des terres agricoles en ligne. Cette initiative est à développer tout comme la possibilité d’une personne référente à l’installation en foncier dans les chambres d’agriculture.

Enfin, la rareté du foncier agricole constitue un frein à l’installation de nouveaux agriculteurs, entraînant également une mise en concurrence des agriculteurs entre eux ou avec d’autres activités. C’est pourquoi elle lui demande les mesures envisagées afin d’enrayer la consommation du foncier agricole.

Réponse du Ministre à venir

Les dernieres interventions

Les questions écrites Le médecin urgentiste sera seul pour gérer à la fois la permanence du service des urgences et celle du SMUR

Organisation de lignes de garde communes entre structure des urgences et structure mobile d’urgence et de réanimation - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites Les modalités de transmission demeurent perfectibles

Accès au foncier agricole pour les jeunes agriculteurs - Par / 28 juin 2018

Les questions écrites Leurs missions sont multiples et doivent être prise en compte

Situation des directeurs des établissements d’enseignement agricole - Par / 4 avril 2018

Les questions écrites Les alternatives techniques aux pesticides existent

Utilisation de pesticides et d’insecticides dans l’agroalimentaire - Par / 21 décembre 2017

Les questions écrites Le désarroi grandit pour toute notre pêcherie

Conséquences du Brexit sur la pêche hexagonale - Par / 7 décembre 2017

Les questions écrites Personne ne remet en cause leur bien-fondé

Adaptation de la législation sur l’urbanisme au département des Côtes d’Armor - Par / 16 novembre 2017

Administration