[(12334|non) La perte de 19 postes d'enseignants dégradera les conditions d'accueil des élèves et de travail des enseignants - Carte scolaire 2018 - Christine Prunaud, Sénatrice des Côtes-d'Armor

Les courriers officiels

La perte de 19 postes d’enseignants dégradera les conditions d’accueil des élèves et de travail des enseignants

Carte scolaire 2018 -

Par / 15 février 2018

Courrier à Madame l’Inspectrice académique des Côtes d’Armor

Madame la Directrice académique,

J’ai bien pris connaissance de votre courrier du 6 février dernier relatif à au projet de mesures de carte scolaire dans les écoles du département, pour la rentrée 2018 et vous en remercie.

D’une part, j’ai bien conscience de la baisse du nombres d’élèves prévue à la prochaine rentrée scolaire. Je déplore cette baisse d’effectif sur notre territoire. D’autre part, je soutiendrai une politique éducative nationale, pour une école de qualité et de l’égalité pour tous et sur tout le territoire. Avec le Groupe CRCE au Sénat, nous avons voté contre le projet de loi de finances 2018, nous avons donc voté contre la baisse drastique du nombre de postes d’enseignants, et contre les arbitrages austéritaires du ministère qui sont graves et obèrent sciemment l’avenir.

J’apprends à la lecture de cette nouvelle carte scolaire, le retrait de 19 postes. Vous n’êtes pas sans savoir que malgré la baisse des effectifs, cette perte dégradera les conditions d’accueil des élèves et de travail des enseignants. Or, pour lutter contre la baisse du nombre des effectifs, nous devons rendre notre territoire attractif. La suppression de postes risque de dégrader un peu plus encore cette attractivité.

Enfin, en ce qui concerne les plus jeunes, les tout-petits devraient pouvoir intégrer nos écoles dès 2 ans si les familles le souhaitent, et être comptés dans les effectifs des écoles. Encourager l’inscription dès deux ans et prendre en compte tous les élèves inscrits y compris ceux de moins de trois ans permettrait la réévaluation des effectifs à une échelle plus réelle et par conséquent, apporter des réponses plus adaptées. Pour finir, je ne vous cache pas mon inquiétude quant aux petites écoles de proximité, en milieu rural. L’attention doit être portée sur chacun de nos territoires et ne pas favoriser à nouveaux des inégalités.

En vous remerciant par avance pour la prise en compte de ces remarques et inquiétudes. Je vous prie de croire, Madame la Directrice académique, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Budget insuffisant dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes

Courrier du 22 novembre 2018, à Mme la Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discrimination - Par / 30 novembre 2018

Les courriers officiels Psychiatrie en Côtes-d’Armor : situation d’urgence

Courrier à Madame la Ministre des Solidarités et de la santé - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels Ces lieux sont indispensables pour recueillir et libérer la paroles des femmes

Situation des lieux d’accueil et d’écoute des Femmes victimes de violence - Par / 9 octobre 2018

Les courriers officiels À quand des actions concrètes de la part du gouvernement français ?

Publication de la base de données de l’ONU sur les entreprises liées à la colonisation israélienne - Par / 28 juin 2018

Les courriers officiels Avec cette décision, c’est l’ensemble de ces actions qui est fragilisé

baisse des fonds d’aides à la modernisation de l’agriculture bretonne - Par / 19 mars 2018

Administration