Les courriers officiels

Ces assurances représentent des gros groupes financiers qui peuvent et doivent contribuer

Revendications des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration -

Par / 1er avril 2020

Lettre au Ministre de l’Economie

Monsieur le Ministre,

Je suis fortement interpellée sur mon territoire par les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie. Malgré les mesures prises par les pouvoirs publics, ce secteur d’activité demande des mesures gouvernementales complémentaires. Vous avez appelé à la solidarité nationale et ces professionnels ont répondu présents et ont respecté sans
attendre les demandes de fermeture de leurs établissements.

D’une part, ils relatent une perte de salaire effective pour leurs employés. Afin de maintenir les salaires, l’intégration des heures supplémentaires résultant des accords conventionnels, ils demandent au Gouvernement de prendre en compte toutes les heures du contrat de travail dans l’activité partielle (au minimum de 39h). D’autre part, pour l’immense majorité des petites entreprises qui n’ont pas de trésorerie, il est très difficile d’indemniser leurs salariés (complément du chômage partiel).

Je vous encourage à poursuivre les échanges que vous avez entrepris avec les fédérations et compagnies d’assurances. Il est essentiel, dans un avenir proche, d’inclure une garantie dans les contrats de perte d’exploitation existants, ou de créer un nouveau contrat d’assurance spécifique complémentaire, dans les deux cas, pour permettre d’assurer les catastrophes sanitaires. Sans chiffre d’affaire beaucoup d’entre eux ne pourrons pas faire face aux remboursements des prêts et des reports.

Je suis scandalisée par la très faible participation des compagnies d’assurances à hauteur de seulement 200 millions d’euros au fond de solidarité mis en place par l’État. Vous conviendrez aisément Monsieur le Ministre, que ces assurances représentent des gros groupes financiers qui peuvent et doivent contribuer bien au-delà de leurs propositions. L’une des solutions serait peut être de renationaliser certains de ces grands groupes.

Pour toutes ces raisons, je compte sur votre bienveillance pour prendre en compte leurs inquiétudes et leurs demandes. Je vous prie, Monsieur le Ministre, d’accepter mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Quelles mesures pourriez vous proposer dans le cadre du déconfinement progressif ?

Reprise d’activité de certaines structures et associations sportives - Par / 5 mai 2020

Les courriers officiels La population prise en charge dans ces établissements est fragile

Situation des établissements psychiatriques durant la crise sanitaire - Par / 21 avril 2020

Les courriers officiels les associations ont besoin d’un investissement massif de l’État

Poursuite des missions des associations à caractère social - Par / 7 avril 2020

Les courriers officiels Ces assurances représentent des gros groupes financiers qui peuvent et doivent contribuer

Revendications des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration - Par / 1er avril 2020

Les courriers officiels Un nouveau cadeau d’Emmanuel Macron à ses amis

Nomination de Dominique Boutonnat à la tête du CNC - Par / 25 juillet 2019

Les courriers officiels Avec le bénéfice du CICE, ces licenciements sont intolérables

Inquiétudes pour l’avenir des salariés du groupe coopératif In Vivo - Par / 11 juillet 2019

Les courriers officiels Pourquoi priver le sud du département des services fiscaux ?

Réforme dews centres de finances publiques dans les Côtes d’Armor - Par / 4 juillet 2019

Les courriers officiels 200 salariés sont actuellement en grève illimitée

Situation du personnel de la protection de l’enfance en Côtes d’Armor - Par / 16 mai 2019

Administration