Les courriers officiels

Vous pouvez compter sur notre détermination pour que votre mobilisation et votre souffrance ne restent pas silencieuses

Lettre ouverte aux inspecteurs du travail -

Par / 14 février 2012

C’est avec beaucoup d’émotions que nous avons pris connaissance il y a peu, du site internet créé par l’un de vos collègues, afin de faire connaître au grand public les mots que Romain LECOUSTRE avait, à plusieurs reprises, porté sur ses maux.

A la lecture des courriels qu’il avait alors adressés à ses collègues ou à sa direction, il ne fait aucun doute qu’il existe un lien tenu entre son acte désespéré et ses conditions de travail.

Cette expression même de « conditions de travail » est inappropriée, quand aux mesures combien, au-delà des questions de moyens, c’est bien la transformation progressive des missions et du cadre de la réalisation de celles-ci, qui lui pesaient, comme elles pesaient sur les deux autres de vos collègues, qui se sont également donnés la mort.

Les sénatrices et sénateurs que nous sommes, ne peuvent rester insensibles et inertes face à cette situation.

Nous n’oublions pas que l’inspection du travail et ses agents constituent bien souvent la dernière protection pour des salariés victimes des abus patronaux, qui poussent toujours plus loin les salariés dans leurs retranchements.

Nous n’oublions pas que l’inspection du travail et ses agents constituent bien souvent la dernière protection pour des salariés victimes d’une logique financière et économique agissant comme une véritable machine à broyer l’humain.

Nous n’acceptons pas, qu’avec la Révision Générale des Politiques Publiques, qu’avec l’exigence du chiffre plutôt que de la qualité et les évaluations annuelles - méthode de management qui occulte l’humain - cet outil formidable au service du respect des droits des salarié-e-s, soit victime des mêmes pressions que celles exercées à l’encontre des salariés auprès desquels vous intervenez.

Le projet gouvernemental d’augmenter la part de vos salaires en fonction de vos résultats contribue à assimiler votre activité à une activité commerciale. Tout converge, comme à l’hôpital, pour que progressivement vos missions soient assimilées à celle du secteur privé, ce qui justifierait alors, que progressivement l’on vous applique le même cadre dérégulé que vous combattez chaque jour.
Comme vous, nous ne l’acceptons pas !

Vous pouvez compter sur notre détermination pour que votre mobilisation et votre souffrance ne restent pas silencieuses.

Nous serons au Sénat l’écho de votre légitime colère et de votre exigence de qualité dans l’accomplissement de vos missions, indispensables pour protéger les droits et la dignité des salariés.

Indispensables également pour le respect de votre propre dignité, de votre humanité.

Soyez certains que dans le cadre de notre activité au sein de la commission des affaires sociales du Sénat, nous mettrons tout en œuvre pour que soit mis fin aux contre réformes que l’on vous impose.

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de notre reconnaissance pour votre travail dévoué et de notre sincère solidarité.

Lettre ouverte aux inspecteurs du travail

Les dernieres interventions

Les courriers officiels L’impact de cette mesure est insuffisament pris en compte

Instauration d’un jour de carence pour les fonctionnaires - Par / 5 décembre 2017

Les courriers officiels 1,5 milliards d’économie sont demandés aux offices HLM

Situation des bailleurs sociaux dans les Côtes d’Armor - Par / 16 novembre 2017

Les courriers officiels Demande d’abrogation des permis miniers bretons

Lettre au Ministre de la Transition Ecologique et solidaire - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Ce conflit ne restera pas sans conséquence et laissera des traces

Demande d’audition des dirigeants et des syndicats d’I-télé - Par / 16 novembre 2016

Les courriers officiels Inquiétudes sur le poste de chargé de mission aux droits des femmes en Côtes-d’Armor

Courrier à madame la secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes - Par / 18 janvier 2016

Les courriers officiels En finir avec les violences en Israël et territoires palestiniens occupés

Répondre à l’appel lancé par Mahmoud ABBAS, président - Par / 16 décembre 2015

Les courriers officiels Situation des prisonniers palestiniens

Réponse de Monsieur FABIUS, Ministre des affaires étrangères et du développement international - Par / 29 octobre 2015

Administration