Affaires étrangères et défense

On abandonne ainsi les intérêts des victimes à la raison d’État

Entraide judiciaire avec le Maroc

Par / 15 juillet 2015
Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, chers collègues, le protocole additionnel à la convention d’entraide judiciaire entre notre pays et le Maroc que nous sommes amenés à ratifier ce soir a pour vocation de réconcilier nos deux pays après une année de brouille diplomatique. Notre collègue Christian Cambon a rappelé le contexte particulier et l’origine de cette crise. Le fait qui l’a provoquée n’est en effet pas anodin. Au mois de février 2014, une juge d’instruction française a souhaité auditionner le principal responsable des services de renseignement marocains, de passage en France, qui (...) Lire la suite
Administration